tour_illustration_loctuor

L’Octuor de France, une formation classique

Réunie autour de Jean-Louis Sajot, ses activités s’articulent autour de deux axes principaux :
– la musique de chambre : du 18ème à nos jours en formation variant du duo à l’octuor
– les projections-concerts : des classiques du cinéma muet accompagnées en direct sur des partitions originales

L’Octuor de France

Sous la direction artistique du clarinettiste Jean-Louis Sajot, les activités de « l’Octuor de France », seule formation permanente française de ce genre, s’articulent aujourd’hui autour de deux axes principaux.

maincontent_full_loctuor2017

LA MUSIQUE DE CHAMBRE

Crée en 1979 à l’initiative du clarinettiste Jean-Louis Sajot, « L’Octuor de France » se donne pour but d’interpréter le répertoire de musique de chambre s’étendant principalement du 18ème siècle à nos jours.

Les musiciens de « L’Octuor de France » se produisent en formation allant du duo à l’octuor, avec ou sans piano. Ils proposent un vaste répertoire de grandes œuvres classiques, romantiques et contemporaines, mais ont choisi également de donner au public l’occasion de redécouvrir des partitions oubliées ou rarement jouées. De plus, « L’Octuor de France » fait appel aux compositeurs d’aujourd’hui pour encourager la création d’œuvres nouvelles.

En dehors de ses concerts en France, « L’Octuor de France » se produit régulièrement à l’étranger : au Japon, aux Etats Unis, en Espagne, au Paraguay, à Chypres, en Italie, au Canada, en Australie…

LES PROJECTIONS-CONCERTS

Depuis 1998, « L’Octuor de France » participe au renouveau du cinéma muet en commandant des partitions originales, écrites et dirigées par les compositeurs Gabriel Thibaudeau et Antonio Coppola. Treize œuvres majeures du cinéma muet sont ainsi accompagnées en direct à travers le monde. En 2006/2007 « l’Octuor de France » a ainsi présenté :

À la National Gallery of Art de WASHINGTON – Au Bonheur des Dames de Julien Duvivier
À l’Auditorium Ibirapuera, SAO PAULO – Séraphin ou les jambes nues de Louis Feuillade
Au Musée d’art moderne de PALMA de MALLORCA – Le Fantôme de l’Opéra de Rupert Julian
Au Festival de Sodankylä en FINLANDE – L’Hirondelle et la Mésange d’André Antoine
Aux Giornate del Cinema Muto, Pordenone, ITALIE – Paris qui dort de René Clair et Séraphin ou les jambes nues de Louis Feuillade
Au DirActors’ Cut Film Festival, LUXEMBOURG – The Kid Brother avec Harold Lloyd et College de Buster Keaton
À MEYMAC, Corrèze – Le Fantôme de l’Opéra de Rupert Julian


EDMOND LEMAÎTRE

Edmond LemaîtreMusicologue, historien, premier prix de Musicologie et d’Histoire de la musique du Conservatoire national supérieur de Paris est l’auteur d’une thèse sur l’orchestre , qui sera la base de la reconstitution de l’ensemble instrumental de Louis XIV, « Les Vingt-quatre Violons du roi ».
Rédacteur pour plusieurs dictionnaires musicaux (Éditions Bordas, Fayard) il a dirigé le Guide de la musique sacrée – L’âge baroque (Fayard). Restituteur de Médée et des Leçons de Ténèbres de M.-A. Charpentier (Éditions du C.N.R.S.) ou encore des Concerts en Symphonies de Dauvergne (Éditions du C.M.B.V.) il est aussi le responsable éditorial de l’édition critique monumentale des Œuvres complètes de Claude Debussy pour les Éditions Durand. Directeur du Conservatoire de musique et de Danse de Massy (91), chargé de cours à l’Université d’Évry-Val d’Essonne, il mène une activité de conférencier pour des institutions prestigieuses et participe à des colloques internationaux.
Depuis plusieurs années, il collabore avec l’Octuor de France dans le cadre de concerts-conférences.

© Copyright 1997-2011 Octuor de France. Tous droits réservés - Mentions légales - Design Morgan Thomas Bwoup.com : the Art of Morgan Thomas - Réalisation Optilian